Un nouveau leadership - Jean-François Chaumière : " Que la NEF devienne plus visible "

17/07/2020


Un nouveau leadership Jean-François Chaumière : « Que la NEF devienne plus visible » Depuis le 1er juillet 2020, la National Empowerment Foundation (NEF) opère sous un nouveau leadership. En effet, M. Jean-François Chaumière est aux commandes de la Fondation comme Chief Executive Officer (CEO) avec un objectif précis, celui de redynamiser les activités, services, programmes et projets afin de mieux aider ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté. Il est rejoint par le Dr Raffick Sorefan qui agit comme nouveau Chairman de la NEF suite au départ de M. Aryaduth Seesunkur. Lors d'une fonction qui a eu lieu le jeudi 09 juillet 2020 au siège de la Fondation, le nouveau CEO de la NEF, M. Jean-François Chaumière, s'est réjoui de l'accueil que le personnel lui avait réservé. « Je suis très heureux d'être parmi vous et je suis très conscient de la tâche qui m'attend, » a-t-il déclaré d'emblée. « Mon but c'est de faire que la NEF devienne plus visible. Les gens doivent savoir ce que nous faisons, » a-t-il ajouté, en soulignant qu'il sera sur le terrain afin de mieux identifier les besoins des nécessiteux. Il a exprimé son souhait de relever les défis qui l'attendent. « En retour, ce que j'attend de vous, ce que nous fonctionnons comme une seule équipe, une seule famille, et avec un nouvel état d'esprit. Je connais que c'est un travail immense, mais nous travaillerons comme une seule équipe afin d'aider les plus vulnérables. J'attends une loyauté sans tâche de votre part, » a-t-il déclaré, tout en mettant l'accent sur l'importance de la confidentialité, la confiance mutuelle et le sens de l'appartenance. Dans un autre ordre d'idée, M. Jean-François Chaumière a avancé que la seule compétence qu'il requiert du personnel, c'est l'intelligence. « Je ferai de mon mieux pour que chacun ait sa chance pour qu'il devienne un expert dans son domaine, » a-t-il soutenu. Intervenant à son tour, le nouveau Chairman de la NEF, le Dr Raffick Sorefan a reconnu que la tâche abattue jusqu'ici par les employés de la NEF est vraiment énorme. « Ce n'est pas un travail facile. Faut être sur le terrain pour prendre connaissance des difficultés, » a-t-il déclaré. Il a ajouté que les travailleurs sociaux recueillent des informations pour les remettre à la direction afin que des décisions soient prises. Faisant un appel pour un travail collectif, il a soutenu que le succès de tout projet est porteur de joie. « Je saisi l'occasion qui m'est offerte pour vous remercier pour les efforts consentis durant le confinement. Je suis d'avis que c'était une période qui nous a permis de réfléchir sur de nouvelles façons de faire les choses, » a-t-il conclu.