Journée Mondiale du Refus de la misère - Le ministre Wong lance le projet de toiture artisanale à Rodrigues

23/10/2019


Journée Mondiale du Refus de la misère Le ministre Wong lance le projet de toiture artisanale à Rodrigues Durant la visite officielle d'une délegation composée des officiers du ministère de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique (MISAE) et de la National Empowerment Foundation (NEF) à Rodrigues, le ministre Alain Wong a profité de son passage sur l'île pour lancer le projet de toiture artisanale, répondant ainsi à un impératif écologique qui épouse parfaitement le programme environnemental mis en place en 2014 par l'Assemblée régionale de Rodrigues. Sont aussi prévus des cours de formation dans la fabrication de ces structures artisanales. Cours qui seront adressés aux bénéficiaires de la NEF de Rodrigues, qui compte plus de 2,000 familles éligibles sur le Registre social de Maurice. « Cette démarche de mon ministère est, en premier lieu, de vous offrir une autre avenue pour la création des micro-entreprises. Mais, c'est aussi la vision que je partage avec le Chef commissaire pour une île Rodrigues plus écologique, » a déclaré le ministre Alain Wong lors d'une fonction le 7 octobre dernier au Centre Mont Plaisir. « D'ailleurs, je voudrais profiter de l'occasion pour féliciter Serge Clair et son équipe pour les décisions courageuses et importantes prises jusqu'ici en faveur de l'environnement, » a-t-il ajouté. Le Chef commissaire de Rodrigues, M. Serge Clair, le Commissaire de la Sécurité sociale, M. Daniel Baptiste, le Chef de cabinet au ministère de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique, M. Ashis Kumar Hoolass, le Programme manager de NEF Rodrigues, Mme Wendy Kan John Begue et d'autres membres de la délégation, étaient aussi présents. Lors de son intervention, M. Serge Clair, évoquant les réalisations à Rodrigues durant les 17 années d'autonomie de l'île, il a exprimé sa satisfaction. « Pendant 17 ans, nous nous sommes concentrés sur une chose : Rodriguais, montrez ce que vous savez faire, » a-t-il dit. « Pour sortir de la pauvreté on veut un peuple inventif, créatif et travailleur, » a-t-il souligné. Il a ajouté que pendant toutes ces années beaucoup de sessions de formation ont été organisées à Rodrigues. « Je félicite la NEF et aussi le ministre Wong pour son coup de main, » a-t-il dit, avant de lancer un appel aux bénéficiaires de la NEF « de continuer à faire de jolies choses », faisant référence aux microentrepreneures en fabrication de sacs artisanaux et écologiques. Le Commissaire de la Sécurité sociale, M. Daniel Baptiste a évoqué le plaisir de travailler ensemble afin de renforcer les capacités des gens pour pouvoir acquérir les compétences nécessaires pour le progrès personnel et du pays. « Pour ceux qui sont en retard au du développement, je suggère la mise en place des programmes pour faciliter l'inclusion sociale, » a-t-il avancé « Il faut un effort collectif, c'est à dire agir ensemble impliquant les enfants, la famille et la communauté, » a-t-il fait ressortir, remerciant « la NEF pour son coup de pouce aux personnes vulnérables. » La toiture artisanale, c'est une idée qui trottait dans la tête du ministre Alain Wong depuis quelques années. Le projet consiste à utiliser ces quatre types de feuille, nommément coco ou ravenala ou palmiste ou latanier, dont l'abondance est assurée à Rodrigues. Ces produits de la nature, une fois traités, pourront être utilisés pour fabriquer les toits des maisons, des varangues ou des terrasses, avec comme support un encadrement en bois ou bambou, du matériel qui est également disponible à Rodrigues. La structure en toiture artisanale donne de l'espace à la famille pour évoluer librement. Elle permet au petit entrepreneur d'opérer sous une varangue libre et aérée. Aussi, ces feuilles naturelles procurent de l'air frais et rendent agréable à vivre. Il est aussi conseillé de fixer ces feuilles sur des poulaillers ou des cages à lapins afin de protéger ces animaux de la chaleur. Ainsi, ce projet est bénéfique économiquement à tout un chacun : ceux qui vont cueillir les feuilles et/ou couper le bois ou le bambou, et les traitent pour les revendre ; ceux qui font de l'assemblage en nattant les feuilles en plusieurs lots pour les revendre ; et ceux qui procèdent à l'installation des ces structures sur les toits ou les placer comme faux-plafond dans des maisons.