Egalité du genre - Alain Wong : « Les femmes sont beaucoup plus pro-actives et productives »

28/08/2019


Egalité du genre Alain Wong : « Les femmes sont beaucoup plus pro-actives et productives » Les officiers du ministère de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique (MISAE), de la National Empowerment Foundation (NEF) et de la National Social Inclusion Foundation (NSIF) étaient conviés à un atélier de travail sur l'Égalité du genre. C'était samedi 24 août dernier à l'InterContinental Mauritius Resort, à Balaclava, où environ 150 employés participaient à la 2ème édition de cet atelier qui est devenu un événement annuel. Le thème de la journée était : « Un environnement de travail sensible à l'égalité du genre pour des productivité et compétitivité accrues. » Le ministre de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique, l'hon. Alain Wong, son Chef de cabinet, M. Ashis Kumar Hoolass, le Chief Executive Officer (CEO) de la NEF, M. Clive Auffray et le Secrétaire général de la NSIF, M. Ajay Sowdagar, étaient parmi les participants à l'atélier de travail. Faisant état du profil des salariés dans la fonction publique où le taux des femmes est plus élevé que celui des hommes, le ministre Wong a fait les éloges des femmes, affirmant qu'elles « sont plus responsables et se donnent à fond pour assumer leurs responsabilités. » Et d'ajouter que « elles sont plus pro-actives et productives. » Il est d'avis que « la qualité de vie au travail est également réputée pour être meilleure lorsque plus de femmes font partie de la gestion d'une institution. » L'hon. Alain Wong a fait état d'un certain nombre de mesures prises par le gouvernement depuis 2015 et qui visent à accroître la participation féminine aux postes clés du système économique du pays. A savoir : un nouveau code de gouvernance des entreprises lancé en février 2017 pour encourager ces dernières à avoir au moins une femme au niveau du conseil d'administration ; et des programmes de renforcement des capacités et des campagnes de sensibilisation ont été menés sur la pertinence d'avoir plus de femmes à différents niveaux de prise de décision. « Je dois admettre que c'est un chantier où beaucoup a été fait sur la question de parité, notamment sur les dossiers relatifs à l'éducation, la santé et la participation de la femme dans le monde du travail, » a-t-il avancé. Toutefois, le ministre de l'Intégration sociale devait admettre que l'écart entre les sexes dans le milieu du travail est toujours d'actualité car selon lui les femmes gagnent moins que les hommes, elles sont moins susceptibles d'avancer dans leurs carrières que les hommes et elles épargnent moins que les hommes. M. Ashis Kumar Hoolass, Secrétaire permanent au MISAE, a expliqué comment un environnement de travail sensible à l'égalité du genre est important sur le lieu du travail. « … non seulement parce que c'est juste et c'est la bonne chose à faire, mais parce qu'il est étroitement lié à la performance économique globale et le bien-être social d'un pays,» a-t-il déclaré. Il a avancé que l'objet de l'atélier du travail visera à développer une bonne compréhension du lien entre la productivité et l'égalité du genre, et incitera les participants à être plus proactifs dans leurs rôles respectifs. « L'objectif ultime sera d'encourager les participants à développer la bonne attitude, la compréhension mutuelle, à coordonner et prendre des mesures proactives dans leur domaine d'activité respectif, » a-t-il fait comprendre. A noter que deux personnes ressources du National Productivity and Competitiveness Council (NPCC), notamment Mesdames Shalini Mathaven et Shaini Panchoo, ont animé une session de formation interactive portant sur la communication sur le lieu du travail. Il y avait aussi au programme une compétition de charades nécessitant à la fois logique et rapidité. Elle était animée par M. Romy Appadoo, coordonnateur a la MISAE.