Logements sociaux: NEF et Lions Club de Rivière Noire font des heureux

26/01/2015


Les familles Lamour et Manan sont très heureuses car depuis mercredi 21 janvier 2015 elles sont en possession des clés de leurs nouvelles maisons du type CCIS (Concrete cum Corrugated Iron Sheet), c.à.d. en béton et sous tôle. Ce projet réalisé conjointement par la National Empowerment Foundation (NEF) et le Lions Club de Rivière Noire (LCRN) a un caractère hautement social car il touche les familles vivant dans la vulnérabilité. Le nouveau ministre de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique, l'Hon. Prithvirajsing Roopun, la Présidente du Conseil de district de Rivière-Noire, Mme Véronique Leu-Govind, le Gouverneur du District Multiple 403B2 du Lions Club, M. Georges Leung Shing, le Président du LCRN, M. Ravi Yerrigadoo et le Chef administrateur de la NEF, M. Sanjay Antoo, étaient parmi les invités.

Lors de son intervention, le ministre Prithvirajsing Roopun a déclaré que pour lui c'était beaucoup plus qu'un devoir d'être présent à la cérémonie de remise des cles aux familles Lamour et Manan. «Ma mission est de répondre aux attentes des gens les plus vulnérables de la société, » a-t-il dit. «Quand j'ai pris ce portefeuille ministériel, j'ai tout de suite imaginé le nombre de défis qui se dresseront devant moi. Mais pour moi c'est une occasion d'aider les démunis, et d'avoir la chance d'être là pour les servir le plus longtemps que possible, »a-t-il ajouté.

Dans un autre ordre d'idées, le nouveau ministre de l'Intégration sociale a mis l'accent sur l'importance d'un foyer « qui représente l'édifice de la famille car il est porteur de stabilité et favorise l'épanouissement des enfants. »«Un logement décent à un prix raisonnable fait partie de la Charte des droits humains, »a-t-il souligné. Il dira que la plus grande réalisation dans la vie d'un individu ou d'une famille, c'est de construire une maison qui nécessite un gros investissement.

Au sujet des logements sociaux, l'hon. Prithvirajsing Roopun a avancé que depuis la création du ministère de l'Intégration sociale, qui remonte à 2010, plus de 2,400 maisons en bois et tôle ont été construites. Il a ajouté que durant ces quatre dernières années, 658 maisons du type CCIS ont été livrées. «La construction de ces maisons a bénéficié de la collaboration des entreprises du secteur privé qui à travers leurs fonds CSR interviennent dans la réalisation des projets à caractère social, »a-t-il précisé.

En ce qu'il s'agit du type d'intervention provenant des autres organismes, le ministre Prithvirajsing Roopun a émis le souhait pour une collaboration intégrée dans le but de mieux servir les poches de pauvreté, et cela dans plusieurs domaines, dont l'éducation et le logement social. « On réalisera des projets intégrés avec l'aide des partenaires de la région, dont des ONG, »a-t-il dit. Tout en remerciant les membres du Lions Club de Riviere Noire, le ministre Prithvirajsing Roopun leur a fait un appel pour un soutien continu dans le but d'alléger le fardeau de la pauvreté. Cet appel est aussi étendu aux autres partenaires et aux bénéficiaires. « Charité bien ordonnée commence par soi-même. Si vous faites un pas, le ministère fera le reste, »a-t-il lancé aux bénéficiaires.

M. Georges Leung Shing, Gouverneur du District Multiple 403B2 du Lions Club, a mis l'accent sur ses devises d'orientation, dont l'éducation, l'harmonie et la valorisation afin « de mieux vivre ensemble ». Il a aussi expliqué comment les valeurs sont porteuses d'espoir. «Nous ne réalisons pas combien la paix et l'harmonie ont contribué dans notre vie sociale à Maurice, »a-t-il souligné.

M. Ravi Yerrigadoo, Président du Lions Club de Rivière Noire, a fait l'historique de son club de service qui existe depuis 2008. « Chaque année, ensemble avec tous les acteurs sociaux de Rivière Noire, nous aidons humblement ceux qui sont dans le besoin et faisons ce qui doit être fait. D'ailleurs, c'est notre pierre à l'édifice, »a-t-il dit.

Soulignons que la cérémonie de remise des clés des maisons aux bénéficiaires de la NEF a été aussi marquée par le don de deux ordinateurs par le LCRN à l'ONG Pont du Tamarinier.