Formation:104 personnes reçoivent leurs certificats de la NEF

06/11/2014


«Obtenir un certificat de compétence vous aide à tenir sur vos propres jambes. Mais l'effort doit venir de vous et que vous vous assumez en cherchant un emploi dans une entreprise ou pourquoi ne pas monter votre propre business, » a lancé M. Kadress R.Chedumbarum Pillay, Chairman de la National Empowerment Foundation (NEF), à l'égard de 104 stagiaires. C'était le vendredi 31 octobre dernier au siège social de la NEF lors de la cérémonie de remise de certificats à ces jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, venus de quatre coins du pays. Ils étaient formés en Puériculture, Coiffure, Installation électrique, Soins de beauté, Réception, Pose d'aluminium, Aliments et Boissons, Mécanique automobile, Plomberie et Cuisine. Des cours ont été aussi offerts pour devenir femmes de ménage ou valets de chambre.

M. Kadress Pillay a encouragé les stagiaires à ouvrir leurs propres entreprises car avec la présence de nouvelles technologies les offres d'emploi se raréfient sur le marché du travail. «Aujourd'hui, nous entrons dans une ère économique où chacun doit devenir un petit entrepreneur en lui-même. Car, vous n'avez pas le droit de vous croiser les bras et attendre qu'on vient frapper à votre porte pour vous proposer un emploi,» a-t-il dit. Il a ajouté que le certificat de compétence n'est qu'un début et que les récipiendaires devront prendre en main leur destin. «Il faut que vous preniez conscience que vous êtes vous-mêmes maitres de votre propre destin,»a-t-il soutenu. «Il vous faut commencer à développer cette culture de se tenir sur ses propres jambes et ne rien attendre des autres, » a-t-il fait ressortir.

Au début de son intervention, M. Kadress Pillay a expliqué le rôle de la NEF. «Notre travail est simple, mais complexe en même temps, » a-t-il déclaré. Utilisant des termes imagés, le Chairman de la NEF dira que la société mauricienne ressemble à un cercle à l'intérieur duquel se trouve un autre, mais petit cercle, qui représente le secteur économique (les activités économiques et les ressources humaines). «Mais, il se trouve que certaines personnes se trouvent en dehors du dit secteur économique. Elles se marginalisent et vivent dans des poches de pauvreté, » a-t-il affirmé. Donc, elles n'ont pas de maison, pas de travail et il y a des cas où certains s'adonnent à l'alcool et à la toxicomanie. Au moins 10,000 familles se trouvent en dehors du cercle économique. Donc, le rôle de la NEF est de les emmener à l'intérieur du cercle économique, traduisant ainsi la mission du ministère de l'Intégration sociale. «Nous devons prendre conscience des réalités mauriciennes. La pauvreté, c'est l'affaire de tout le monde, » a-t-il dit. Une des stratégies de la NEF est d'offrir des cours de formation à ceux qui se trouvent en dehors du cercle et qui souhaitent intégrer la société à travers l'Economic Empowerment'.

Le Chief Administrator de la NEF, M. Yogandranath Antoo, a mis l'accent sur l'importance et l'utilité des certificats de compétence. « Maintenant que vous etes compétents, forcément vous vous voyez employables dans une entreprise, » a-t-il expliqué aux récipiendaires. «Il va falloir que vous mettiez tous les atouts de votre côté afin d'obtenir un travail et devenir autonome et responsable, »a-t-il fait comprendre. «Avoir un job ou créer votre propre entreprise, c'est la meilleure façon de contribuer au développement économique du pays, tout en contribuant à votre propre économie, »a-t-il soutenu. Il est d'avis que les cours de formation reçus par les participants sont déterminants pour leurs carrières, voire leur avenir.

M. Yogandranath Antoo a aussi déclaré que la NEF a formé presque 7,000 personnes depuis 2012 et plus de 2,500 personnes en 2014, incluant les stagiaires de Rodrigues. La NEF a placé 325 personnes dans des entreprises depuis le début de l'année jusqu'au septembre dernier. Depuis 2012, quelque 1,632 personnes ont été placées par la fondation. « Malgré le contexte économique difficile aux niveaux local et mondial, la NEF a pu placé et formé tant de gens. C'est une réussite pour nous, » a-t-il affirmé.

Ce projet de formation des sans-emploi est sous la responsabilité de M. Karan Emerit, Programme Manager à l'unité Placement et Formation de la NEF. Selon lui, l'Educational Empowerment' des Low Academically Qualified People motive et encourage les participants aux cours de formation. « Ils sont conscients que pour être employables il leur faut automatiquement maitriser les techniques du sujet qu'ils ont opté comme formation, »a-t-il déclaré au tout début de la cérémonie de remise de certificats.