La Currimjee Foundation ‘empower' les vulnérables

06/10/2014


L'autosuffisance au service de la pauvreté. C'est ce que la Currimjeee Foundation propose comme une des solutions pour combattre la pauvreté. En effet, cette organisation a, avec l'aide de la National Empowerment Foundation (NEF), procédé à la remise des outillages agricoles, des semences et plantes à 18 bénéficiaires issus de Cité La Cure et des localités avoisinantes. Cette cérémonie s'est déroulée le lundi 29 septembre dernier au Centre communautaire de Cité La Cure en présence des ministres Surendra Dayal et Mireille Martin, du CSR Manager de Currimjee Foundation, M. Shafeek Nojib, du Chairman et du Chief Administrator de la NEF, respectivement MM. Kadress Pillay et Yogandranath Antoo, et d'autres personnalités. L'objectif de ce projet est d'encourager les familles vulnérables de mettre sur place et d'entretenir des jardins potagers dans leurs propres cours. Ceci afin de leur permettre d'utiliser la production pour leur propre consommation, et aussi de vendre le surplus, générant ainsi des revenus.

Le ministre de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation, l'hon. Surendra Dayal a expliqué aux bénéficiaires que ces activités qu'ils s'apprêtent à faire sont sources de revenus. «Plus de 200 personnes ont été formées dans le domaine de Home Gardening qui leur permettra de se tenir sur leurs propres jambes, » a-t-il déclaré. Dans un autre ordre d'idées, le ministre Surendra Dayal a invité les bénéficiaires à assumer pleinement leur responsabilité afin de sortir de la pauvreté. « Nous ne voulons pas que la pauvreté perdure de génération en génération. Nous sommes là pour vous aider à sortir de l'étau de la vulnérabilité. Mais il vous faut faire des efforts. Aide toi, le ciel t'aidera, comme dit l'adage. Vous pouvez le faire car vouloir c'est pouvoir, » a-t-il affirmé.

La ministre de l'Egalité des genres, du Développement de l'enfant et du Bien-être de la famille, l'hon. Mireille Martin, a déclaré que ce projet de jardin potager est en étroite ligne avec le projet gouvernemental MID (Maurice Ile Durable). « Souvent nous parlons de l'environnement, mais il faut que les gens se mettent à planter. Si vous avez des moyens pour cultiver, alors n'hésitez pas, faites le et vous aurez suffisamment à manger pour la famille, » a-t-elle soutenu.

Quant à la Secrétaire parlementaire privée, l'hon. KalyaneeJuggoo, elle a remercié la NEF pour son aide immense pour les habitants de la région. « On a eu beaucoup de développements dans la région. Qu'il s'agit de la construction des drains et des infrastructures, ou l'asphaltage des routes, le gouvernement a toujours répondu présent à notre appel, » a-t-elle déclaré avant d'inviter les bénéficiaires de «retourner à la terre pour des activités agricoles. »

Ces 18 bénéficiaires avaient suivi des cours de formation en jardinage offerts par l'Agricultural Research and Extension Unit (AREU) du ministère de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire. D' ailleurs, ils ont déjà reçu leurs certificats dans un récent passé. Avec en main les outils agricoles et les semences, ils pourront mettre en pratique tout ce qu'ils ont appris. Selon M. Shafeek Nojib, le groupe Currimjee, qui fêtera ses 125 ans d'existence en 2015, s'est toujours associée avec le social. «Mais depuis l'avènement du concept CSR (Corporate Social Responsibility), notre contribution dans la réalisation des projets sociaux est beaucoup plus prononcée, » a-t-il dit. Il a énuméré le nombre de projets déjà initiés aux écoliers par la Currimjee Foundation, dont le compostage et le Rain Water Harvesting .

C'est M. Romy Appadoo, Senior Community Project Coordinator à la NEF qui supervisait ce projet de jardin potager.