Centre d'apprentissage à Trou d'Eau Douce

26/09/2014


Les jeunes bénéficiaires de la National Empowerment Foundation (NEF) qui résident à Trou d'Eau Douce ont dorénavant leur Centre d'apprentissage depuis la semaine dernière. En effet, ce Learning Centre a été inauguré le vendredi 19 septembre dernier dans ce village du littoral est en présence de nombreuses personnalités, dont les ministres S. Dayal, R. Jeetah, S.A Sayed Hossen et J. Seetaram, le Président du Conseil de district de Flacq, M. T. Hurdoyal et le Président du Conseil de village de Trou d'Eau Douce, M. Y. Seedheeyan. Ces derniers ont aussi procédé à l'ouverture officielle d'un Centre récréatif et d'un gymnase, toujours dans la même localité.

Le Centre d'apprentissage, dont la NEF s'est occupé de l'aménagement et l'ameublement, permettra aux jeunes de s'adonner à la lecture car il abrite plusieurs livres d'histoire et de référence. La nouvelle facilité est aussi dotée d'un coin informatique où les étudiants pourront s'initier à la technologie de l'information. A travers internet, ils pourront avoir un regard sur le monde et aussi y faire des recherches relatives à leurs travaux scolaires.

Durant son intervention, le ministre de l'Intégration sociale et de l'Autonomisation économique, l'hon. Surendra Dayal a parlé sur les différents programmes qui sont à la disposition des bénéficiaires de la NEF. Le logement social, l'éducation, le placement et la formation, et les aptitudes et compétences psychosociales (Life Skills), tels sont les sujets sur lesquels il a élaborés. Il a remercié les différents partenaires qui collaborent avec son ministère et la NEF dans la mise en oeuvre des projets sociaux dans tous les coins et recoins du pays.

Le ministre Surendra Dayal a mis l'accent sur les programmes et services visant à autonomiser et responsabiliser les personnes vulnérables, surtout ceux qui cherchent du travail. Ainsi, la NEF offre des facilités en termes de formation en élevage de poulets et la production des oeufs, élevage de vaches et la commercialisation de leur lait, jardinage et agriculture, entre autres.

Les autres intervenants ont mis l'accent sur le développement qui se fait dans la région, surtout dans les poches de pauvreté, facilitant ainsi l'intégration des familles vulnérables dans la société.